Mais la position de la France est schizophrène

Mais la position de la France est schizophrène : d’une main, elle voudrait tempérer les pulsions martiales du dictateur Sissi ; de l’autre, elle l’arme. — Télérama